Informations thématiques

Maison > Protection de l’environnement et Hygiène alimentaire

L’agriculture vietnamienne met le cap vers le high-tech

By VNA 12/28/2017 10:37 |

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc inaugure la zone agricole high-tech dans les Plantations VinEco Ha Nam. Photo : Thông Nhat – AVI

L’agriculture vietnamienne s’oriente vers une agriculture high-tech  s’appuyant sur des politiques et la participation des entreprises, paysans et scientifiques, comme le gouvernement vietnamien l’a défini début 2017.

De nombreux groupes et sociétés privés participent au développement de l’agriculture  high-tech, jouent le rôle d’intermédiaire pour relier les quatre acteurs de l’économie vietnamienne, et ce avec des résultats encourageants.

Le gouvernement oeuvre pour une agriculture durable

En février 2017, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a rendu visite aux Plantations VinEco Hanam de Vingroup, dans  les communes de Xuân Khe et Nhân Binh, district de Ly Nhân, province de Ha Nam. Cette visite a montré l’attention particulière du chef du gouvernement vietnamien accordée à l’agriculture  high-tech. Elle a aussi envoyé le message suivant: il faut encourager et promouvoir la participation des entreprises privées au développement de l’agriculture  high-tech.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc inaugure la  zone agricole high-tech dans les Plantations VinEco Ha Nam.

Dans cet esprit, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé au secteur bancaire d’octroyer 100.000 milliards de dongs de crédits aux entreprises, à des taux préférentiels inférieur de 0,5 à  1,5% à celui du marché.  Selon un rapport des banques, jusqu’au mois de juillet, un tiers de la somme  a été déboursé, soit près de 32.000 milliards de dongs.

A l’heure actuelle, plusieurs zones d’agriculture high-tech ont été aménagées,  sont entrées en activité et s’avèrent rentables. L’image des cultures high-tech inspirées d’Israël, de l’Europe… devient familière auprès des paysans vietnamiens. « Des sociétés et grands groupes investissent dans l’agriculture et les zones rurales. Cette orientation s’appuie sur les avancées scientifiques et technologiques propres à l’agriculture  high-tech », a estimé le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong.

S’inspirant des modèles agricoles réussis d’Israël tels que « kibboutz » (village agricole) et « moshav » (société privée à la campagne), le Vietnam encourage la participation vigoureuse des grands groupes économiques dans le secteur agricole.  Les Plantations VinEco Tam Đao, relevant de la SARL d’investissement et de développement agricoles VinEco, membre de Vingroup, ont été créées en suivant le modèle « moshav ». Les ouvriers de VinEco Tam Đao suivent un processus de travail très professionnel.

A 4h30, l’équipe  chargée de la cueillette des fruits et légumes commence son travail, qui dure habituellement deux heures. Puis les fruits et légumes sont remis à l’équipe chargée de l’emballage.

Engagé dans l’agriculture high-tech depuis mars 2015, VinEco dispose d’un fonds d’investissement total de 4.000 milliards de dongs, d’un contingent de 1.000 employés, de trois zones de production d’envergure au Nord, au Sud et dans la province de Lam Dong (Centre) et de 14 Plantations entrées en activité ou en projet. Lorsque l’emballage est finit, c’est au tour de l’équipe de transport qui les amène aux supermarchés Vinmart et aux magasins de proximité Vinmart+.

Pionnière dans la mécanisation à large échelle du secteur agricole au Vietnam, la SARL d’investissement et de développement agricoles VinEco applique un processus de production industrielle dans les Plantations VinEco Tam Đảo, en mettant en œuvre des technologies d’Israël, de Teshuva Agricultural Projects (TAP). Cette culture sous serre, qui apporte des conditions optimales en termes d’eau, de nutrition et d’oxygène, permet de produire des produits bio.

L’agriculture high-tech concerne aussi l’élevage laitier. Ainsi le groupe TH True Milk et la compagnie par actions du lait du Vietnam, Vinamilk, mettent en œuvre des technologies au sein de leur cheptel de vaches laitières, permettant d’obtenir de hauts rendements de lait.

Le groupe Truong Hai, quant à lui, a créé deux instituts de recherche sur les variétés végétales dans les provinces de Long An et Thai Binh, et une série d’usines de production d’engrais, d’installations et d’équipements agricoles.

Un vaste réseau de distribution Vingroup a réussi à appliquer le modèle « moshav » au Vietnam en créant VinEco comme marque commerciale de ses légumes bio. La SARL VinEco propose un éventail de plus de 300 sortes de légumes et fruits, avec près de 100 tonnes/jour, qui sont distribués dans la chaîne de supermarchés VinMart et les magasins de proximité VinMart+ dans l’ensemble du pays.

Le modèle israélien du « kibboutz » s’est matérialisé à Da Lat, le « Royaume des légumes et fleurs » du pays. Un Centre de recherche sur les pommes de terre, légumes et fleurs y a vu le jour, spécialisé dans la culture de tissus, le croisement de variétés végétales, la coopération dans la production végétale. L’établissement permet à Da Lat de cultiver et d’exporter des végétaux et produits végétaux aux normes internationales.

Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, la valeur des exportations nationales de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques entre janvier et août a atteint 23,66 milliards de dollars, + 13,5% en un an, dans laquelle  l’agriculture high-tech a apporté une contribution notable./.

Le pays compte 29 zones d’agriculture high-tech opérationnelles, d’une superficie estimée à 400.000 ha, qui ont nécessité des milliers de milliards de dongs d’investissement.

(Selon les chiffres du ministère de l’Agriculture et du Développement rural)

 Texte: Thao Vy- Photos: Trân Thanh Giang, Nguyên Luân, Thông Nhât

Image