Informations thématiques

Maison > Coopération économique internationale

Les entreprises de l’APEC cherchent à saisir les opportunités à l'ère numérique

By VNA 12/29/2017 10:15 |

L'APEC souligne une croissance verte des PME. Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Le monde entre dans la 4e révolution industrielle, incluant les activités numériques allant de la conception à la production, ouvrant la possibilité d'intégrer les technologies et les techniques dans les secteurs. Ainsi, les applications «hyper puissantes» ont fait leur apparition et se généralisent de plus en plus : intelligence artificielle (AL), Big Data, Internet des objets (Internet of Things)...

Alors, les petites et moyennes entreprises (PME) sont confrontées à une concurrence plus impitoyable que jamais de la part des grands groupes multinationaux. De fait, les PME sont toujours vulnérables en raison de leurs faiblesses en termes de capacités financières, de niveau d’administration et de capacités technologiques.

Devant cette situation, le Forum de coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC), édition 2017, a opté pour le thème «Créer un nouvel élan, cultiver ensemble un avenir commun», destiné à la communauté des entreprises, surtout les micros, petites et moyennes entreprises (MPME). Ces dernières auront de nombreuses occasions de s’initier aux expériences d’affaires, de promouvoir les opérations commerciales, de se connecter avec dirigeants, officiels, groupes de la région. Cela leur offrira la possibilité de trouver des partenaires, de signer des contrats de coopération, et de profiter davantage de grands potentiels concernant le marché, les capacités financières, techniques, le niveau de gestion... Elles auront également l’occasion de promouvoir leur image, leurs produits et services auprès de leurs partenaires au sein de l’APEC et dans le monde.

Les PME cherchent à s’adapter à la nouvelle tendance

Dans le cadre de l’APEC 2017, le Vietnam a organisé, à Hô Chi Minh-Ville, la 24e conférence des ministres responsables des MPME de l’APEC (SMEMM 24), avec pour thème «Amélioration de la compétitivité, de la créativité des MPME à l’ère numérique».

Lors de cette réunion, le chef du gouvernement vietnamien Nguyên Xuân Phuc a partagé que dans le contexte de la révolution industrielle 4.0, les effets des technologies numériques faisaient tache d’huile sur chaque entreprise et habitant. L’Assemblée nationale vietnamienne a promulgué la Loi sur l’assistance aux PME. Le gouvernement vietnamien, dans un esprit constructif, créatif et d’action énergique au service des habitants, a pris des politiques importantes pour bâtir un environnement des affaires loyal, favorable, équitable et de confiance.

De la réalité du Vietnam, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a appelé à la coopération de l’APEC dans le renforcement du système fiscal de manière à encourager la production et le commerce, à promouvoir une concurrence loyale et équitable, tout en empêchant les fraudes fiscales que pourraient tenter certains investisseurs étrangers. De plus, le Premier ministre a demandé aux hauts officiels de l’APEC (SOM) d’étudier la mise en place d’un Fonds d’assistance aux PME afin de les encourager à s’associer avec des groupes et multinationales, ce qui leur permettrait de s’impliquer dans des chaînes de valeurs mondiales.

Afin d’atteindre l'objectif d'amélioration de la compétitivité et de la créativité des petites et moyennes entreprises, le partie vietnamienne propose à l’APEC de coopérer pour prendre des mesures synchrones visant à créer des conditions favorables à l'accès au marché des entreprises, leur permettant de participer plus profondément aux chaînes de valeur. Les efforts devraient se focaliser aussi sur la facilitation de l’environnement des affaires en faveur des MPME par l’accès renforcé aux technologies, aux compétences managériales, aux formations, aux conseils et à la connectivité commerciale. Il s’agit également de promouvoir l'esprit d'entreprise de l'APEC à l'ère numérique, la start-up et l'éthique des affaires ; de développer un écosystème de start-up durable et amical pour promouvoir l'esprit d'innovation, le rôle du leadership des femmes.



Les économies membres de l’APEC s’efforcent toujours de créer des conditions favorables aux entreprises.

Photo : Thanh Vu/VNA/CVN

Selon le ministre vietnamien du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chí Dung, le monde évolue vers l'économie numérique, où le savoir et les technologies jouent un rôle important. Les anciens modèles de croissance qui s’appuyaient sur l’exploitation des ressources naturelles sont devenus inefficaces, instables et insoutenables. Ainsi les nouveaux modèles sont-ils nés, avec pour moteurs le renouvellement, la créativité, la productivité et la qualité des produits. «Avec les progrès importants à l’ère numérique, l’évolution constante de l’économie mondiale, de nouvelles opportunités et conditions pour le développement des petites et moyennes entreprises, les agences de soutien doivent réagir rapidement suivant les tendances de l'époque, créer un environnement propice et appliquer des méthodes de soutien adéquates pour promouvoir l'innovation et le développement des PME», a-t-il déclaré.

Le Vietnam dope l’économie numérique

Répondant à la tendance de l'économie mondiale où le développement des technologies numériques change fondamentalement la production mondiale, le Premier ministre a promulgué la Directive 16/CT-TTg sur l'amélioration de l'accessibilité à la 4e révolution industrielle.

Le gouvernement identifie clairement que les caractéristiques de la révolution industrielle 4.0 consistent à exploiter la puissance de la numérisation et des technologies de l'information. La vague de nouvelles technologies se déroule à des vitesses différentes dans les pays du monde entier.

Pour saisir activement les opportunités, proposer des solutions pratiques pour en tirer le meilleur parti, tout en minimisant les effets négatifs de cette révolution sur le Vietnam, le gouvernement se concentre d’ici 2020 sur la promotion du développement, en créant une véritable percée dans les infrastructures, les applications et les ressources humaines dans les technologies de l'information et de la communication. Il se penche également sur les mesures visant à développer les infrastructures de connexion numérique, à assurer la sûreté et la sécurité des réseaux, et à permettre aux habitants et aux entreprises d'accéder facilement et équitablement aux contenus numériques. En outre, le gouvernement vietnamien, par ses résolutions numérotées 19-2017, 35 et 36a, affirme sa détermination d’améliorer l’environnement des affaires concurrentiel, de promouvoir le développement des entreprises, surtout des PME, pour qu’elles puissent accéder au nouveau système de technologies de production.

Le ministère de l’Information et de la Communication va se concentrer sur le développement des infrastructures des technologies de l’information, avec notamment le perfectionnement du réseau mobile 4G en 2018. De plus, il s’agira d’élaborer des politiques d'accès, de recherche et de développement du réseau 5G, répondant à la demande d’Internet des objets dans les plus brefs délais. Cependant, les économistes domestiques ont pointé les défis du développement de l’économie numérique et des villes intelligentes au Vietnam. Selon eux, les consciences des organismes de gestion, des entreprises et de la communauté, les mécanismes et politiques, les ressources humaines en la matière sont encore limités.

Dans les faits, la plupart des entreprises privées exploitent des technologies obsolètes. Avec pour conséquence de faibles productivité et qualité des produits. En général, le développement des entreprises est assez fragmenté, insoutenable. En cause notamment : la capacité financière limitée, en raison du faible accès au capital. De plus, le niveau de gestion et les compétences des travailleurs des petites et moyennes entreprises sont généralement faibles, leurs possibilités d'intégration économique internationale n'étant pas élevées.

Lier les entreprises aux chaînes de valeur mondiales

La naissance de l’APEC a donné aux entreprises l’opportunité d’accéder à un grand marché de 2,8 milliards de consommateurs, avec des conditions et des formalités de commerce de plus en plus favorables.   

Concrètement, les objectifs de Bogor sur la libéralisation du commerce et de l’investissement, ainsi que les plans, programmes d’action sur le long terme... de l’APEC ont permis d’abaisser les barrières tarifaires moyennes appliquées au sein de la région de 17% en 1989 à 5,6% en 2014. Grâce à quoi, les échanges commerciaux dans cette zone ont atteint 18.400 milliards de dollars en 2014, soit quatre fois plus qu’en 1996.



L'amélioration de la compétitivité et de la créativité des PME est prioritaire.

Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

Dans le but de renforcer la puissance des PME, les membres de l’APEC s’efforcent toujours de créer des conditions pour les entreprises, en mettant l'accent sur les PME, les aidant à participer plus profondément aux chaînes de valeur et d’approvisionnement régionales et mondiales. Une série d’activités visant à mettre en œuvre le Cadre de connexion des chaînes d’approvisionnement (en 2009), le Cadre de l'APEC sur la connectivité (en 2013), le Plan directeur stratégique de l'APEC sur la promotion du développement et de la coopération des chaînes de valeur mondiales (en 2014) ont été organisées… Objectif : améliorer de 10% l’efficacité des chaînes d’approvisionnement. En conséquence, de nombreux programmes et politiques ont été mis en œuvre, créant de nombreux avantages pour les entreprises.

De plus, le mécanisme de «guichet unique» de l’APEC, appliqué en 2007, a aidé à améliorer l’indice de l’environnement des affaires de toute la région de 14,6% dans tous les domains sur la période 2010-2015. Entre 2007 et 2010, grâce aux réformes des formalités de création d’entreprise, d’accès aux crédits et de délivrance de la licence de commerce, les dépenses liées aux transactions commerciales ont baissé de 5%, faisant économiser aux entreprises 58,7 milliards de dollars. En outre, le nombre de formalités de création d’entreprise a baissé de plus de 20% sur la période 2009-2013, et le temps pour obtenir le permis de construire s’est réduit de 169 jours à 134 jours sur la période 2011-2015.

La zone de l'APEC vise une croissance verte

La Déclaration commune de la Conférence des ministres des PME de l’APEC 2017 souligne les problématiques : PME vertes, durables et innovantes ; Améliorer l’accès des PME au marché, leur modernisation et leur compétitivité ; Encourager les startups ; Renforcer l'esprit d'entreprise des PME et l'éthique des affaires.

Alors, la Stratégie de l’APEC pour les PME vertes, durables et innovantes est le premier thème à aborder, avec une approche de partenariat public-privé pour créer un environnement favorable aux entreprises, afin qu’elles puissent participer aux activités écologiques de manière efficace, et accroître les connaissances sur la croissance verte et les compétences nécessaires aux entreprises. Les participants ont souligné les défis pour le développement vert dans la région : le manque de sensibilisation aux avantages de l'économie verte, le manque de compétences en développement des technologies vertes, et les limites dans l'accès aux ressources financières.

Pour stimuler la compétitivité du secteur des PME, la création du Centre de développement des technologies de l’information et de développement des PME de la région servira de passerelle entre les entreprises et les organismes compétents des économies membres de l’APEC. Ce centre aura pour rôle de fournir des informations sur les politiques, les expériences et des conseils sur les solutions technologiques. Cela aidera à améliorer l'application des technologies de l'information des PME dans l'APEC. Lors de la conférence, les ministres se sont mis d’accord sur le renforcement du respect de l’éthique des affaires, la libération des PME des frais de corruption, pour l’amélioration de l'accès aux marchés mondiaux. -- CVN

Image