Informations thématiques

Maison > Protection de l’environnement et Hygiène alimentaire

Protéger l'environnement pour le développement durable

By VNA 12/28/2017 15:48 |

Des habitants de la commune de Duc Trach, district de Bô Trach, province de Quang Binh (Centre), enterrent des poissons morts.

Le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement poursuivra l'inspection et le contrôle de la protection de l'environnement dans l'ensemble du pays et les mettra en œuvre de façon synergique, du ressort central à local, a déclaré son ministre Trân Hông Hà.

Le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement prendra des mesures d'encouragement des entreprises à investir dans des systèmes de protection de l'environnement, parallèlement au règlement immédiat des questions en ce domaine, a affirmé le ministre Trân Hông Hà lors d'une interview accordée au correspondant de l'Agence Vietnamienne d'Information à l'occasion du Têt traditionnel, laquelle portait sur la responsabilité du ministère dans l'évitement de catastrophes écologiques.

Selon le ministre, des dialogues entre les ministères et les secteurs concernés et la population et les entreprises seront régulièrement organisés pour résoudre à temps les problèmes qui se posent en matière de gestion et de protection de l'environnement. Il devra également changer les mécanismes et politiques inadaptées, et régler immédiatement les conséquences des catastrophes naturelles survenues.

Trân Hông Hà a souligné le développement d'une industrie de l'environnement qu'il considère comme un secteur économique majeur contribuant directement au développement durable du pays.

Examiner minutieusement les projets avant la délivrance de la licence

Actuellement, la pollution de l'environnement atteint un niveau d'alerte. Les mesures de protection de l'environnement seront donc sévèrement appliquées, les sanctions seront plus rigoureuses et les inspections seront renforcées. Il faudra en particulier examiner minutieusement les projets avant délivrance de la licence, notamment contrôler attentivement les rejets de déchets et d'eaux usées.

Enfin, le ministère projette d'investir dans l'élaboration de base de données, d'accélérer l'application des technologies de l'information, et de construire des stations d'observation de l'environnement, conformément à la Planification du réseau d'observation des ressources naturelles et de l'environnement pour la période 2016-2025.

En avril 2016, des millions de poissons et de crustacés morts ont été trouvés sur les plages des provinces de Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên- Huê, conduisant les autorités à interdire la consommation de tous produits de la mer, portant un coup sévère à l’industrie de la pêche.

La sarl Hung Nghiêp Formosa Hà Tinh a reconnu être responsable de cette grave pollution de l’environnement marin et demandé pardon au gouvernement et au peuple vietnamiens.

Les indemnisations ont été mises en œuvre en faveur de la population du Centre parallèlement au règlement des incendies techniques de la sarl afin que ses activités présente toute sécurité.

Le Vietnam approuve le plan de développement de l'industrie de l'environnement

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a approuvé le plan de développement de l’industrie de l’environnement du Vietnam pour 2025, dont l’objectif est de faire de celle-ci l'un des grands secteurs de l'économie nationale, contribuant notablement à la protection de l’environnement. Le projet vise à développer les technologies de traitement et de recyclage des déchets, l'analyse, l'observation et le contrôle de la pollution environnementale, ainsi que les technologies d’emploi durable des ressources naturelles et de restauration de l’environnement. Les technologies de traitement des déchets sans crémation sont en plein développement dans le monde. Ces technologies peuvent traiter tous les déchets de Hanoi. Les provinces de Bac Giang, Dà Nang, Hô Chí Minh-Ville et les provinces du delta du Mékong ont investi dans la construction des usines de transformation des déchets persistants en engrais organiques et en biogaz.

Il fixe comme objectif d’augmenter la capacité de production nationale afin de satisfaire jusqu'à 80% des besoins d'équipements pour l'alimentation en eau, le traitement et le recyclage des déchets, ainsi que la production d'énergies renouvelables. Il vise également à exporter de 20 à 30% des produits de l’industrie de l’environnement. --CVN

Image